J’ai rencontré un Talmelier!

 

 

Un Talmequoi? me diriez-vous!

Le terme de Talmelier fut utilisé du XII ème au XVIII ème siècles pour nommer la personne qui fabriquait le pain. Le mot Talmelier vient du verbe « taler » qui est l’action de pétrir , malaxer la pâte à la main et du mot « meule » qui est utilisée pour écraser le blé afin d’en extraire la farine. On pourrait le comparer aujourd’hui au « paysan-boulanger » que l’on voit naître de plus en plus. A une différence près que le Talmelier préparait le pain du roi. Le mot boulanger fût utilisé plus tard quand celui-ci se mit à faire des boules en pâte qu’il  laissait reposer sur une toile que l’on appelait un « lange ». Le terme de Boulanger ( boule langée) fût utilisé jusqu’à nos jours.

Les blés anciens revoient le jour aujourd’hui et c’est une bonne chose! mais attention aux « soi-disante » boulangerie qui utilise des termes comme pain à l’ancienne, pain-paysan, talmière ou tout autre appellation qui ne garantit en rien l’origine du blé qui a été utilisé  pour la fabrication de ces pains.

Je ne le répéterai sans cesse, poser des questions sur l’origine de la farine et du blé qu ‘à utiliser votre boulanger pour fabriquer son pain, si celui-ci ne peut pas vous répondre, fuyez……..

Le Type de farine ne nous dit rien sur la qualité de la celle-ci , il nous renseigne simplement sur la quantité d’enveloppes du grain de blé présent dans la farine.  Plus le type est élevé plus il y a la présence de son dans la farine de blé par exemple.  Un  type 45 équivaut à une farine très blanche tandis qu’un type 150 équivaut à une farine complète.

On pétrissait autrefois à la main dans ce type de pétrin en bois.

Le Talmelier fabriquait des pains allongés qui reposaient sur des « langes » dans des pannetons

 

                                                     Christophe , votre boulanger!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *