Un succès bistronomique pour Chefs et Chais!

 

Près de 850 convives se sont encore régalés pour cette troisième édition de la Bistronomie beaujolaise de Chefs et Chais qui s’est déroulée sous la halle des marchés jeudi 6 juillet à Tarare.

Le principe de cette soirée est de déguster ,à votre guise, des vins du beaujolais parmi la douzaine de vignerons présents et de se régaler les papilles  parmi les restaurateurs, boulangers, chocolatier, maraîcher et fromager.  

Sur notre stand, bien fournie, trônait une pièce montée en pain! 130 petits pains imitation « choux » ont été nécessaires au boulanger pour réaliser cette pièce pour la première fois! Un défi réussi!

Palmier parmesan/sésames doré
Focaccia jambon cru/tome de Savoie et oignon confit
Focaccia pesto/tomate et légumes du soleil

Pour la partie salé, entre les ficelles apéritives que vous pouvez retrouver tous les dimanches en boutique (conté-lardon-curcuma, noisettes grillées- beaufort, magret de canard-oignon-sésames noir et chorizo-nora) , il y avait aussi des focaccias. Cette spécialité italienne qui a énormément plus, se retrouve désormais tous les samedis sur nos étales. Nous avons également proposé des palmiers parmesan-sésame doré.

Ce pain de mie curcuma-charbon actif n’est pas passé inaperçu à côté de la pièce montée en pain. 

Des bun’s de toutes les couleurs!

Du charbon actif pour le noir, du curcuma pour le jaune, du paprika pour le rouge et de la spiruline (producteur local) pour le vert! 

Pain aux trois noix , baguette au cacao et pépite de chocolat, pain montagnard (noisette-cranberries),  Kamut, pain de seigle aux raisins blonds à la farine bio et locale, baguette paysanne (farine paysanne bio et locale), baguette tradition « les robins des champs » et bien d’autres pains étaient en dégustation et ont servi pour la dégustation des plats et fromages des autres stands. 

Décoration de table « cep de vigne réalisé » en pâte morte (pâte sans levure)

Pour la partie sucrée , nous avions réalisé tout une gamme de gâteaux dit « de voyage » Plus de mille pièces « envolé » en 3h de temps! 

Bouchon pistache-framboise

tartelette chocolat noisette et amande torréfié
Pâte levée feuilletée (pâte à croissant) avec un fond de crème brûlé et purée de fraise « maison »
bouchon rhum-coco

Les petits plus! 

Nous avons revisité la chouquette que l’on trouve généralement nature. pour cette soirée, nous en avions fait au citron vert et menthe-chocolat!

Et aussi… 

brioche feuilletée aux pralines artisanale

Dans l’association , nous avons un maraîcher bio situé dans le même village que nous! le potager de la coccinelle  qui cultive du maïs à pop-corn bio . Nous en avons eu l’idée d’en faire une nougatine au pop-corn! 

Les autres stands en images…… 

La cadole de sainte Paule
pause et vous

A l’abri du vent

 

à l’abri du vent
cave de bully
évocation chocolat
Guimauve cassis et passion d’évocation chocolat
Le clos des plaines
le potager de la coccinelle

 

les fromages haut en couleur de christophe Triomphe

la table du donjon

domaine des pampres d’or
domaine des pampres d’or
domaine des pampres d’or
domaine des pampres d’or
Notre président de l’association et chef du restaurant « le tilia »
invité d’honneur de cette soirée « le massif central »
La Boulangerie Barrosso

Pour conclure. ce fut une très belle soirée sous le signe du goût et de la convivialité. Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine pour la quatrième éditions qui aura lieu pendant la fête des mousselines de Tarare. 

Bistroniquement vôtre! 

La petite histoire

Petite histoire de la boulangerie et de son boulanger…

C’est l’histoire d’un tout jeune garçon, fils de paysan et natif de Saint Romain de Popey, qui partait à l’école de son village. C’est en cours préparatoire, qu’un beau matin, il allait pour la première fois visiter le fournil de M. Proton, maître boulanger de Saint Romain durant plus de 35 ans !

M. Proton qui aimait faire découvrir son métier aux plus jeunes….

Ce jour-là, ce jeune garçon eut des étoiles dans les yeux et fit cette remarque : « un jour, je serais moi aussi le boulanger de mon village! » 

Cette passion pour le pain ne l’ayant jamais quitté depuis ce jour, ce jeune homme réalisa son rêve de gosse à l’âge de 23 ans et racheta la boulangerie, qu’il avait visitée « petit » presque vingt ans auparavant, à M. Granger qui avait occupé les lieux pendant 6 années après que M. Proton est eut pris sa retraite.

Les Trois boulangers qui se sont succédés. De droite à gauche, M. et Mme Proton, M. et Mme Granger puis Blandine et Christophe Gilardon (Photo de 2003)

En 2009, suite à de mise aux normes, la boulangerie a subi de gros travaux. Il a fallu remonter le fournil qui se trouvait en sous-sol , à l’étage pour avoir le tout-à-l’égout. La cuisine à l’arrière-boutique est devenue fournil et le four a été installé au magasin par manque de place, ce qui à réduit considérablement la partie ‘épicerie’ du magasin.

 

2019, encore une année folle! La boulangerie s’agrandit. La commune de saint romain de popey rachète la maison mitoyenne à la boutique pour la transformer en fournil. En effet , depuis plusieurs années , des solutions étaient cherchées en vain pour agrandir et séparer le labo pâtisserie au labo boulangerie. Ce qui est beaucoup mieux pour travailler mais aussi sanitairement. L’occasion s’est présentée par la vente de la maison mitoyenne . La mairie à aménager un espace pour accueillir tous le matériel du boulanger et recréer un « vrai » fournil puisque le four est retourné à sa place et non plus dans le magasin .

Création du nouveau fournil au rez-de-chaussée jouxtant la boutique
une ouverture à été faite entre la boutique et le nouveau fournil

La boutique à également subi un relooking complet avec un nouveau concept  de vitrines situé au centre de la boutique!

Avec un nouveau coin « café »

avec vu sur le nouveau fournil!
nouveau labo pâtisserie
nouveau fournil

La façade quant à elle a subie plusieurs relooking.

Année 1970

année 1980

année 2003 (année de la reprise par Blandine et Christophe Gilardon)

Année 2004

année 2009

année 2019

 

Cette boulangerie existe depuis des décennies et espère bien continuer de régaler encore pendant de longues et longues années…

 

 

 

Place du popey dans les années 1950